Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Qu'est-ce que la nature humaine par rapport à la nature animale ?

 

Les philosophes et scientifiques ont essayé à maintes reprises de distinguer l'homme de l'animal, de dire en quoi il était plus évolué qu'eux, mais on s'apercevait souvent ensuite que des animaux avaient également des facultés semblables. En fait, d'un point de vue cosmique, l'homme est un animal doué de certaines capacités, mais il reste relativement proche d'un animal pour beaucoup d'êtres éveillés.

 

L'homo sapiens se démarque notamment des autres animaux par :

- sa morphologie qui fait de lui un être polyvalent, sa capacité à saisir et déplacer ou travailler un objet grâce à ses pouces opposables, sa stature debout qui l'oriente vers le ciel et non vers le sol;
- son intelligence et l'accumulation de connaissances, sa capacité à se détourner des autres et de ses instincts primaires;
- sa conscience de la vie, du soi, du passé et du futur, du bien et du mal, de l'abstrait, sa capacité à prendre du recul;
- ses émotions et sentiments plus subtils (par exemple : amour, culpabilité, haine, mépris, nostalgie, passion) qui nécessitent une prise de recul ou une sensibilité que n'a pas l'animal. A ce sujet, vous pouvez faire des recherches sur les Systèmes d'Encodage des Actions Faciales (SEAF) ou "Facial Action Coding System" (FACS) en anglais.

 

 

De quoi sommes-nous constitués ?

 

Le corps humain est aujourd'hui assez bien connu, mais ne sommes-nous qu'un corps humain équipé d'un cerveau ? Beaucoup croient que l'homme est bien plus qu'un simple corps physique; diverses distinctions ont été faites à travers les siècles. Voici les plus fréquentes.

 

La distinction la plus simple est une division binaire :

- le soi inférieur (corps physique, éthérique, astral et mental inférieur), qui renaîtrait avec le corps physique et se désagrègerait progressivement à sa mort.

- le soi supérieur (corps mental, mental supérieur, divin) qui serait immortel et traverserait les cycles d'incarnations.

 

La distinction la plus courante est la division tripartite de l'être humain :

- le corps physique, celui auquel la plupart d'entre nous s'identifient en grande partie ;

- l'âme (corps éthérique, astral et mental inférieur), qui est mortelle;

- l'esprit (corps mental, mental supérieur, divin), qui traverse les incarnations et est considéré comme immortel.

 

Il existe néanmoins beaucoup de confusions entre l'âme et l'esprit dans le langage populaire.

 

Certains rajoutent la sphère divine, mais elle existe en nous sous forme d'étincelle divine (ou atome originel, qui s'incarne dans la première cellule de l'embryon). Cette sphère divine est reliée à notre soi divin, mais on ne peut pas dire que nous englobions cette sphère divine; il est donc préférable de bien dissocier les deux, conceptuellement parlant. Néanmoins, c'est la seule à être véritablement immortelle, puisqu'elle est Dieu.

 

Nous pouvons considérer que l'être humain est composé de 7 corps subtils ou enveloppes (koshas) :
- physique ou matériel ou corps grossier ou sthûla-sharîra
- éthérique ou périsprit ou modèle caractérisé ou linga-sharîra
- astral ou vital, ou souffle vital ou prâna-sharîra
- mental inférieur ou siège du désir ou kâma-sharîra (beaucoup d'animaux en sont restés à ce stade)
- mental ou pensée ou manas (très développé de nos jours par l'homo sapiens sapiens)
- mental supérieur ou causal ou lipika ou d'éveil ou bouddhique ou karmique (l'être supérieur)
- divin ou Soi cosmique ou christique ou atman (c'est l'étincelle divine plus ou moins présente en chaque être et qui est la seule enveloppe à être véritablement immortelle)

(voir à ce sujet le Septénaire de la Théosophie moderne d'Helena Blavatsky http://fr.wikipedia.org/wiki/Sept%C3%A9naire_(Th%C3%A9osophie)

NB: le corps astral, selon certaines conceptions, englobe également le corps éthérique.


Quelles sont les relations entre les différents corps ?

Chacun de ces 7 corps subtils se ressemble (loi de l'analogie) tout en se distinguant pour former un tout cohérent (loi de l'équilibre). Le corps éthérique est en relation étroite avec le corps physique via des centres énergétiques qui tournent sur eux-mêmes comme une roue: ce sont les "chakras". On les situe généralement par rapport à la face antérieur du corps humain, mais en réalité ils seraient plutôt situés le long de la colonne vertébrale. Ces chakras facilitent également la relation entre le corps physique et les corps subtils :
- le corps physique prend forme dans la matière (élément Terre) et prend racine à la base de la colonne vertébrale, au niveau du coccyx, dans le chakra Muladhara;
- le corps éthérique est alimenté par l'union (fusion) sexuelle d'un spermatozoïde véhiculé par le sperme (élément Eau) et de l'ovule, et s'exprime au niveau du centre de gravité de l'être humain, que l'on situe généralement deux doigts sous le nombril, dans le chakra Svadhisthana;
- le corps vital, siège du feu de vie (élément Feu), est situé au niveau du plexus solaire, dans le chakra Manipura;
- le corps du désir, des soupirs (élément Air), siège au-dessus des poumons, dans le chakra du coeur, Anahata;
- le corps mental moyen se manifeste à travers les fonctions de la communication (élément ether), situé au niveau de la gorge, dans le chakra Vishudda;
- le corps mental supérieur, siège de l'identité (élément Esprit), est analogue au cerveau supérieur, le néo-cortex, et se situe d'ailleurs au même niveau, plus précisément entre les deux yeux, dans le chakra du troisième oeil, Ajna;
- le corps divin se révèle à travers la fontanelle, dans le chakra coronal, Sahasrara...

Pour aller plus loin dans l'étude des chakras, vous pouvez consulter: http://www.energieharmonique.com/chakra_accueil.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/Chakra .

Les chakras étant des sortes de robinets situés le long d'un canal d'énergie reliant notamment notre corps physique à notre corps énergétique, ils peuvent être ouverts, fermés, ou partiellement ouverts (ou fermés). S'ils sont bloqués, il peut s'ensuivre divers problèmes. S'ils restent ouverts, vous ne garderez pas votre énergie et vous serez comme un enfant ou un vieillard incontinent. C'est pourquoi je conseille d'apprendre à la fois à débloquer ses chakras, tout en apprenant à en contrôler l'ouverture.

Comment développer ses corps subtils et que doit-on en attendre ?

L'être humain a la capacité, plus encore aujourd'hui qu'hier, de choisir de développer un corps plutôt qu'un autre. Le développement des corps subtils se fait, comme le corps physique, en les nourrissant et les utilisant. Ce que l'on appelle les "dons" le plus souvent, ce ne sont que des capacités inhérentes aux corps subtils auxquelles certaines personnes réussissent à accéder. C'est pour cela que certaines personnes ont des "dons" innés, d'autres les acquièrent pendant une ou plusieurs existences. Ces dons sont souvent considérés comme des fardeaux ou même comme des malédictions pour les personnes qui les ont développé avant d'avoir suffisamment d'élévation et de maîtrise sur eux. C'est pour cela qu'il est conseillé de ne pas rechercher un "pouvoir" (ou "don"), mais simplement d'évoluer et de ne pas mettre trop d'attention sur les capacités supérieures qui se développent ou surgissent pendant notre évolution. Si vous regardez les films, séries ou dessins animés de "super héros", la plupart ne sont guère réalistes, mais ils montrent la déviance de l'homme qui se met au service de son don, qui en devient esclave, plutôt que de ne l'utiliser qu'à des fins supérieures, comme le fit Jésus Christ dans les récits bibliques.

 

L'être humain a la charge de nourrir ses enveloppes corporelles, physique et subtiles. Conformément à l'échelle des besoins (pyramide de Maslow), il lui est plus facile de nourrir des besoins supérieurs (liés aux enveloppes plus subtiles) une fois qu'il a nourri ses besoins inférieurs. Pour cela, il lui faut mettre « en sommeil » son corps physique, soit par un véritable sommeil, soit par un état modifié de conscience (induit par la méditation, l'hypnose ou tout autre moyen), et nourrir le(s) corps subtil(s) que l'on désire. Ainsi, une sieste au soleil permettra de nourrir le corps éthérique; un endormissement avec des émotions fortes favorisera le voyage astral au sens premier (voyage du corps astral); la réflexion sur une idée ou une pensée pendant un trajet ou une activité répétitive développera le corps mental; la méditation sur les grandes lois développera le corps causal; la pratique des vœux à l'univers développera l'enveloppe spirituelle; la contemplation des valeurs les plus élevées développera l'enveloppe divine.

 

Un travail peut aussi se faire en induisant des états modifiés de conscience (EMC). Nous pouvons méditer dans une posture et un cadre particulier, nous pouvons faire certains sports en relation avec le travail énergétique (arts martiaux, yoga, qi gong, tai chi, ...), un travail manuel répétitif, ou encore, par exemple, écouter de la musique basée sur les ondes cérébrales :

- ondes à l'état d'éveil : de 8 à 12 HZ (alpha) ou supérieures à 12 Hz (bêta)

- ondes à l'état de sommeil lent léger de 4 à 8 Hz (thêta)

- ondes à l'état de sommeil lent profond de 1 à 4 Hz (delta) avec une forte amplitude de l'ordre de 200 microvolts

- ondes à l'état de sommeil paradoxal (rêves) : ce serait les mêmes qu'à l'état d'éveil

 

Si le cerveau gauche (relié à la partie droite du corps) sert principalement aux actions rationnelles de la vie quotidienne, le cerveau droit concentre des facultés qui sont en général en relation avec les corps subtils. C'est pour cela que le développement des capacités irrationnelles du cerveau droit facilitent le développement des perceptions et actions extra-sensorielles.

 

Pour se déplacer, chacun des corps utilise ses propres capacités naturelles ainsi que les véhicules qui sont à sa disposition. Dans le monde physique, l'être humain se mouvoit généralement par ses deux pieds ou divers transports: terrestres, maritimes, aériens. De même, les corps subtils ont eux aussi des capacités innées pour se mouvoir et des véhicules qui peuvent être à leur disposition. Ainsi, une entité peut amener l'être humain à voyager dans des plans supérieurs. La Mer-Ka-Ba, véhicule qui permet à l'âme de voyager dans les sphères subtiles inférieures, est un véhicule qu'il appartient à chacun de construire durant ses nombreuses incarnations et qui nous permet de voyager plus facilement dans les sphères supérieures. Le chariot de feu est également un véhicule de lumière que certains identifient à la ou à une Merkaba. Le faible développement des corps subtils chez les êtres humains les rend plus fragiles face à une entité; le corps humain est en cela une véritable coquille de protection. Mais il arrive à plusieurs moments dans la journée, et surtout la nuit, que le corps physique diminue sa vigilance, laissant la place à une valse des perceptions extrasensorielles dont il garde un souvenir assez confus et qu'il nomme "le rêve".

 

 
LOIS AUXQUELLES L'ETRE HUMAIN EST SOUMIS :

- s'agissant de son corps physique, il est soumis à toutes les lois physiques basiques (matière lourde, notamment la loi de gravité ou de pesanteur, la lutte entre les forces.

 

- s'agissant de son corps éthérique, il est soumis à toutes les lois sur l'énergie (matière en tant qu'onde)

 

- s'agissant de son corps astral, il est soumis à toutes les lois sur la circulation des fluides vitaux (particules)


- s'agissant de son corps impulsionnel, il est soumis aux lois du désir et des sentiments (micro-particules)

- s'agissant de son corps mental, il est soumis aux lois régissant l'univers mental (pensées)

 

- s'agissant de son corps spirituel, il est soumis aux lois du monde des esprits

 

- s'agissant de son corps causal, il est soumis aux lois du monde causal (en tant que pure créature, notamment la loi dite du karma, selon laquelle toutes nos pensées et choix (suivis ou non d'action) orientent notre avenir dans un sens positif ou négatif. Elles détermineront nos réactions futures, nos faiblesses et nos forces, nos épreuves restant à franchir, et le nombre de nouvelles réincarnations nécessaires pour parvenir à l'éveil total. Il existe un moyen d'accélérer son cycle karmique et d'avoir un retour beaucoup plus rapide : en faisant un voeu à l'univers (voir sujet sur cette page)

 

- s'agissant de son corps divin, il est soumis aux lois plus éthérées du monde divin

 

LE BUT DE L'ETRE HUMAIN

 

Le but de chacun dans sa vie varie selon ses croyances. Celle qui me semble la plus vraisemblable et celle de la transmigration des âmes, c'est à dire de la réincarnation. Certains témoignages d'enfants dont la réincarnation a été rapide appuient cette croyance. Dans ce cas, le but est de sortir du cycle des réincarnations et ainsi devenir un homme-dieu. Les récompenses et punitions, nous les récoltons sans le savoir tout au long de notre vie et nous conservons le même bagage à travers nos différentes vies: c'est ce qu'on appelle le karma, qui est rattaché au corps causal.

 

 

Comment peut-on agir pour évoluer le mieux possible ?

 

Il n'y a pas de recette miracle pour évoluer le mieux possible. Selon le degré d'évolution de l'être humain et de ses préoccupations (ou besoins ou aspirations - voir la pyramide de Maslow), celui-ci travaillera plus dans certains corps que d'autres. En conséquence, il sera d'autant plus soumis aux lois ayant emprise sur ce corps et aura les sensations qui s'y rapportent. Plus on utilise un corps éthéré (éloigné de la matière), plus on pourra s'affranchir des lois terrestres et ressentir les mondes subtils qui nous entourent. Cependant, les vibrations de votre milieu de vie (personnes rencontrées, lieux visités) jouant un rôle important, il est très difficile de s'élever en vivant quotidiennement dans des endroits sals et bruyant où les gens sont stressés et obsédés par des choses ou des querelles très matérielles. L'être humain prend conscience qu'il a un destin à accomplir dans son existence physique, un chemin qu'il a lui-même choisi avant de s'incarner. Il peut très bien s'en détourner, l'homme n'est donc pas prédéterminé. Pour bien connaître sa voie, savoir ce qui est le "mieux" pour soi-même, il faut pratiquer la méditation et l'acte désintéressé et s'entourer de personnes éveillées dans des lieux de bonnes vibrations.

 

Conclusion ?

 

In fine, il faut comprendre que l'être humain est un être relativement évolué si on le compare à certains animaux, mais relativement peu évolué si on le situe sur l'échelle de l'évolution qui mène à Dieu. Bien qu'il soit "libre" de choisir ou non le plan de Dieu, chaque éloignement sera pour lui source de souffrance. C'est pourquoi sa liberté n'est que relative. Il n'a pas d'autre choix que de se soumettre aux lois divines qui lui préexiste. Son seul véritable but ne peut donc qu'être le retour à Dieu, à la vie divine, et en quelque sorte, sa dissolution en Dieu, Seul être Eternel et Absolu. Une option pourrait néanmoins d'arriver à un stade d'élévation suffisamment élevé et proche de Dieu tout en se gardant de fusionner complètement avec Lui.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Catégories