Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
J'appelle ici "sorcellerie" toute pratique tendant à atteindre un objectif prédéterminé par des moyens occultes et immatériels dont le fonctionnement n'est pas scientifiquement prouvé. Je fais donc référence à la totalité des "sciences occultes", qu'il s'agisse de rituels complexes ou de simples exercices. La sorcellerie ayant une action "à distance", on pourrait transposer les tables d'émeraude à la sorcellerie en disant "ce qui est là-bas comme ce qui est ici, et ce qui est ici comme ce qui est là-bas". La loi de l'analogie, fondement essentiel de la sorcellerie, se retrouve ainsi faire une correspondance, non seulement imaginaire mais aussi réelle entre "ce qui est ici", c'est à dire le rituel ou sortilège, et "ce qui est là-bas", c'est à dire la cible à atteindre.

La "cible" est la chose que l'on veut atteindre, et peut aussi bien être de nature immatérielle que physique, qu'elle soit artificielle, minérale, végétale, animale ou humaine ; elle peut être localisée n'importe où géographiquement.

Le rituel de sorcellerie est comme un grand feu dans lequel :
- le combustible, c'est la cible et le support-témoin
- le comburant, c'est la vitalité sacrifiée et le vecteur-transporteur
- la température, c'est le mental et les accessoires favorisant la combustion.


L'efficacité d'un sortilège est fonction de la richesse de ses ingrédients.

Voici les 5 éléments d'un rituel de sorcellerie (division purement personnelle que j'ai réalisée le 02/03/2009) :

- 1/ l'élément PSY : le mental ou l'intention (le majeur, le 5è élément, la détermination) : le message occulte y prend forme, alors que l'on est dans un état modifié de conscience, dans une attitude concentrée et libérée de tout parasite

- 2/ l'élément vital sacrifié ou échangé (l'auriculaire, le feu, la vitalité) : la vitalité sous une forme quelconque que l'on va sacrifier dans le rituel afin d'atteindre le but fixé. C'est l'une des bases de l'alchimie et de la chimie moderne : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

- 3/ l'élément support-témoin (l'annulaire, l'eau, le foyer, la source)
: il est choisi en raison de son lien étroit avec la "cible"

- 4/ l'élément vecteur-transporteur (l'index, l'air, la direction) : ce sont les forces qui permettent au message d'atteindre l'objectif fixé

- 5/ les éléments de soutien ou accessoires (le pouce, la terre, l'encrage) : il s'agit de l'ambiance et objets magiques facilitant la concentration et l'attention du sorcier qui mobilisera ainsi le maximum de ressources afin d'obtenir le résultat attendu


X/ En supplément : la protection par un nouveau sacrifice (voir page sur l'élément vital sacrifié et page sur les connaissances sur la nature humaine  au sujet du triple retour).


Additif : L'efficacité d'un sortilège est fonction de ces 5 éléments, et naturellement du nombre de ses participants et de sa répétition dans le temps. Par exemple : répéter un sortilège 30 minutes tous les soirs pendant la lune croissante, si possible à la même heure.


NOTA : s'agissant de l'épouvantail "triple retour", je tiens à vous préciser qu'il n'est en rien particulier aux sorts de magie noire (mais cela fait plus peur et dissuade si on vous dit que vous recevrez trois fois le malheur que vous enverrez sur autrui). La loi du triple retour s'applique à tout sanskar (pensée ou choix), qu'il relève ou non de la magie. Il ne faut pas la comprendre comme un triple retour en quantité trois fois plus importante, mais comme un triple retour en qualité trois fois différente. Le 1er retour "immédiat" est inévitable : tout sanskar s'écrit dans le livre de notre vie et produira ses effets. Le 2ème retour "direct" dépend de l'atteinte de la cible et de la protection de celle-ci : si la cible est atteinte, alors il y a un effet boomerang automatique plus ou moins fort sur celui qui l'a attaquée, sauf si l'on a prévu une parade (voir rubrique PROTECTION MAGIQUE). Par exemple, le retour sera plus fort si l'on attaque physiquement un bloc de béton ou si on lance un sort sur un être ayant une aura protectrice élevée, et le retour sera plus faible si l'on attaque physiquement de la mousse ou si on lance un sort sur une personne dépressive. Quant au 3ème retour, il est "différé" dépend de la prise de conscience et des capacités et volonté de réaction de la cible : dans cette hypothèse, la cible peut se venger d'une quelconque manière, magique ou non.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Catégories